Le CBD composant actif du cannabis exerce des effets palliatifs  utile chez les personnes touchées par un cancer. Il diminue les nausées et vomissements et stimule l’appétit .

En tant qu’agent thérapeutique, la plupart des gens connaissent bien les effets palliatifs du THC. Au cours de la dernière décennie, cependant, plusieurs études ont montrés que d’autres agents antitumoraux  directs dans une variété de cancers agressifs existaient. En plus du THC, il existe de nombreux autres cannabinoïdes , et une majorité produit peu ou pas de psychoactivité en raison de l’incapacité d’activer les récepteurs cannabinoïdes. Le deuxième cannabinoïde le plus abondant et non psychoactif  est le CBD. En utilisant des modèles animaux, on a montré que le CBD inhibait la progression de nombreux types de cancer, y compris le glioblastome (GBM), le cancer du sein, du poumon, de la prostate et du colon. Les recherches appuient sur les mécanismes par lesquels le CBD et d’autres cannabinoïdes dérivés de plantes sont inefficaces pour l’activation des récepteurs cannabinoïdes, inhibent la viabilité des cellules tumorales, l’invasion, la métastase, l’angiogenèse et le potentiel de cellules souches de cellules cancéreuses.  Ils cherchent également  la capacité des cannabinoïdes non psychoactifs à induire la mort d’une cellule de cancer autophagique et apoptotique  et à améliorer l’activité des agents de première ligne couramment utilisés dans le traitement du cancer. Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25916739

Laisser un commentaire