Le cannabidiol (CBD) est un composé non psychotomimétique du Cannabis sativa (plante de cannabis)  qui induit des effets

anxiolytiques et antipsychotiques. Les effets du CBD peuvent être médiés par l’activation de certains  récepteurs (5-HT1A, BDNF ) du corps induisant des effets similaires à l’antidépresseur. Les extraits de cannabis sativa suscitent chez les humains une expérience subjective complexe qui comprend l’euphorie et à la relaxation. Cette plante contient plus de 400 composés différents, dont 66 sont appelés cannabinoïdes. Le tétrahydrocannabinol principal constituant des extraits de C. sativa , est considéré comme responsable de la plupart des effets du cannabis (stress, anxiété ) par l’activation des récepteurs cannabinoïdes CB1 dans le cerveau. Il a récemment été suggéré que le système endocannabinoïde pourrait être impliqué dans la pathophysiologie de la dépression (Hill et Gorzalka, 2005). Ceci est étayé par plusieurs éléments montrant que les récepteurs endocannabinoïdes et CB1 sont largement distribués dans des zones cérébrales qui sont souvent liées à des troubles affectifs et que leur expression est régulée par des antidépresseurs. Conformément à ces résultats précliniques, de nombreux patients rapportent des avantages de l’utilisation du cannabis dans les syndromes dépressifs (Gruber et al., 1996; Ware et al., 2005), bien que les essais cliniques de son utilisation dans les troubles affectifs aient donné des résultats mitigés (Robson, 2001 Degenhardt et al., 2003). Le cannabidiol (CBD) est une autre composante majeure du cannabis qui présente une pharmacologie quelque peu différente de celle du tetrahydrocannabinol et lutte directement contre (anxiété, le stress ) La CBD est généralement décrit comme un composé non psychoactif qui inhibe certains effets comportementaux  tels que la catalepsie chez le rat (Formukong et al., 1988) et des effets psychotomimétiques et anxiogènes chez l’homme (Zuardi et al., 1982). Cependant, l e CBD a induit une activité antipsychotique et anxiolytique dans des études précliniques et cliniques. Plus récemment, un groupe a montré que l’administration systémique du CBD était capable d’atténuer le développement des conséquences comportementales induites par le stress (Resstel et al., 2009), ce qui a permis de croire que la CDB pourrait également être utile pour traiter les troubles psychiatriques impliqués dans une altération des mécanismes d’adaptation au stress, tels que  la dépression. Le mécanisme d’action de la CDB n’est pas entièrement compris, Russo et ses collègues (2005) ont signalé que la CDB peut présenter des propriétés agonistes aux récepteurs 5-HT1A. Donc potentiellement agir directement comme un anti-depresseur … Nous vous invitons à regarder le lien ci-joint qui explique clairement les tests et résultats trouvés sur le CDB et le stress, l’anxiété et la dépression https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2823358/

Laisser un commentaire